La nuit parisienne

MOOD

 

-La jeune femme parisienne à la fois mélancolique, courageuse et mystérieuse-

Je m’eveille, je m’anime, un invincible désir de vivre s’allume dans mes veines . Je la rescent comme un amour instinctif avec mes yeux illuminés par les lumières de l’avenue montaigne; avec mon odorat respirant les essences lègères de chanel où se mêlait l’odeur de cigarette tenue pas des lèvres audacieuses.  Avec mes oreilles je me laisse emporter par le rythme de la musique avec toute ma chair que les ténèbres caressent. Tous les regards, tout les murmures s’écartent et je passe à travers un monde de néons éphémères. Enivrante soirée, une nuit luisante parallèle à la réalité du jour… je m ‘évade. 

 

Entouré de mes gonzessess de los angeles, l’alcool nous bousculent comme une folie surréel.

Mais sous le ciel gris souris
la ville est un peu verte
derrière les grilles des Tuileries
Et vous dansez sans le savoir
vous dansez en marchant
sur les trottoirs cirés
Et vous lancez la mode
sans même vous en douter
Un manteau de fou rire
sur vos robes imprimées
Et vos robes imprimées
sur le velours potelé
de vos corps amoureux
tout nouveaux tout dorés.

 

Quand le jour commence à peine à se lever je me glisse dans un taxi et je me laisse bercer par les lumières étoilés des champs elysee, tant de feu brille dans cette ville ; c’est comme un rêve. Les globes électriques sont comme des lunes . Pour la première fois je sentis comme quelque chose d’étrange, de nouveau. Une sensation à la fois douce et et appaisante, je rescentais paris.

 

Photographe: Fabrice Meuwissen

Styliste: Leslie  Ouahnich

Modèle: Margaux Avila-Ponce

Lieu: Louvre Paris